Percer les secrets de la matière, en exploitant les ondes… T-Waves Technologies en a fait sa marque de fabrique. Ce spécialiste des ondes électromagnétiques TeraHertz, vient de rejoint TEAM Henri-Fabre. Il y développe un projet collaboratif aux côtés d’Airbus Helicopters.

Spin-off du Laboratoire montpelliérain Charles Coulomb (L2C), T-Waves Technologies a ces dernières années révélé tout le potentiel des ondes électromagnétiques TeraHertz au contrôle non destructif des matériaux. Une avancée considérable au regard des rayons X. Les ondes TeraHertz offrent l’avantage de  percer la matière sans incidence sur l’homme, tout en permettant d’en détecter les défauts et d’analyser les propriétés internes des matériaux. « L’onde émise se propage dans la matière. Elle est ensuite récupérée par le capteur mesurant son atténuation, son amplitude et sa polarisation. Ces données collectées  nous informent sur les propriétés internes de la matière traversée. Nous ciblons les matériaux composites et non conducteurs, tels que les polymères, élastomères,  céramiques, le bois, et le papier », explique Thierry Antonini, qui a fondé T-Waves Technologies en 2013.

En quelques années, la PME s’est positionnée dans les domaines de l’énergie, de l’automobile et de l’aéronautique, trois secteurs faisant appel aux nouveaux matériaux : « Nous avons développé une technologie rapide avec une sensibilité élevée de détection d’hétérogénéités ou de caractérisation d’anisotropie, sans contact et non nocive. Les ondes TeraHertz permettent d’analyser des polymères, de caractériser les composites et d’intervenir sur les techniques d’assemblage et de collage », explique Christophe Defrance, responsable commercial en région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

 « Ce programme devrait nous permettre 

de prendre une avancée technologique majeure d’ici deux ans »

TEAM Henri-Fabre se révélant être le terreau fertile à de nouvelles collaborations, T-Waves Technologies a installé une antenne au Technocentre en février 2019 et démarré en 2018 un projet pilote aux côtés d’Airbus. « Ce programme devrait nous permettre de prendre une avancée technologique majeure d’ici deux ans. Nous ressentons une dynamique entre acteurs qui œuvrent ensemble pour bâtir l’industrie du futur », explique celui qui est également chargé du développement international.

Corriger immédiatement les défauts

T-Waves Technologies s’adresse aux laboratoires de recherche, aux prestataires et aux industriels. « Notre innovation intéresse les industriels qui sont prêts à investir dans cette nouvelle technologie et vient combler de nombreuses attentes en termes de contrôle non destructif ». Elle leur permet de répondre aux besoins de caractérisation, de corriger immédiatement les défauts et de procéder également à des contrôles sur site (en particulier sur les installations pétrolières).

La PME (18 personnes), qui vient d’ouvrir un bureau à Bordeaux, entend développer le marché national mais a dans le viseur une implantation en Allemagne. Elle a d’ores et déjà pris pied en Chine par l’intermédiaire d’un distributeur à Pékin. Elle ambitionne d’atteindre, d’ici 5 ans, les 10 M€ de chiffre d’affaires, dont 90 % sur les marchés étrangers, et prévoit d’étoffer ses équipes (une dizaine de recrutements prévus en 2019). Dans quelques jours, elle aura changé de dénomination sociale pour Terakalis, la qualité au service des Terahertz…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.