Couplées pour sa 4e édition au Forum de l’Industrie de Demain le 9 novembre dernier, les Rencontres Business & Industrie de TEAM Henri-Fabre et de la CCI Marseille Provence ont offert à 36 PME/TPE « l’exclusive » avec six donneurs d’ordres industriels. Les Rencontres confirment leur rôle de tremplin dans une mise en relation gagnant/gagnant.

L’exercice, restreint à quelques minutes, est toujours délicat à maîtriser en toute sérénité. Mais il offre chaque année une opportunité unique pour près d’une quarantaine de TPE-PME d’afficher leurs compétences devant des donneurs d’ordre comme EDF, le CEA, Naval Group, Safran, Thales ou Total.

Les 4e Rencontres Business & Industrie, organisées en partenariat avec la CCI Marseille Provence, avait cette fois pour thématique « Maintenance et modernisation des process et équipements industriels ». Les entreprises conviées pour y participer interviennent dans les domaines de l’ingénierie, le conseil, l’informatique, la fabrication de pièces techniques, les systèmes de contrôle, les installations électriques, l’instrumentation, le traitement de surfaces ou encore les applications logicielles.

Pour le président de la CCI Marseille Provence, Jean-Luc Chauvin, favoriser ce type d’échanges entre offreurs et demandeurs de solutions cadre complètement avec la vocation consulaire. « Nous avons pour mission première d’accélérer le business, de mailler les entreprises pour qu’elles travaillent ensemble et de devenir de plus en plus performant dans notre « utilité client », explique-t-il. Je suis de plus en plus convaincu que l’industrie de demain s’invente ici ».

Depuis le lancement de ces rencontres, TEAM Henri-Fabre travaille en effet à mettre en œuvre les conditions nécessaires à favoriser une industrie plus robotisée, plus propre, plus connectée en exploitant mieux les données de façon à accroître la fiabilité de la production, ce que permet notamment la maintenance prédictive, ou à optimiser ses process et la qualité de ses produits

Les pratiques évoluent

Le rendez-vous est aussi un temps qui permet de compter les pas parcourus ces dernières années. La dépendance des PME et TPE à quelques clients, secteurs ou zones géographiques, s’est sensiblement réduite. Elles pensent davantage « interfilières », travaillent simultanément pour la microélectronique, la chimie et l’énergie, sont désormais en mesure d’adapter des technologies imaginées pour la viticulture aux attentes de l’aéronautique, ou encore intervenir en traitement de données pour la Ville de Marseille et parallèlement résoudre des problématiques pour la CMA-CGM, Engie ou Safran.

Cette « transversalité » réjouit Stéphane Magana, directeur de TEAM Henri-Fabre, qui milite avec l’équipe depuis les débuts pour ancrer dans les pratiques cette façon de penser. L’événement a été précisément créé pour contribuer à faire tomber les cloisonnements et générer ainsi de nouveaux marchés et collaborations. Sur un plan plus « institutionnel », les Rencontres sont aussi le reflet d’un tissu économique qui innove et investit et … grandit. Nombre d’entreprises annoncent des taux de croissance à deux chiffres et rayonnent à l’international, indépendamment de leur (petite et moyenne) taille.

Enfin, et non des moindres combats gagnés : dans les discours, le terme de « partenaire » résonne plus souvent que celui de « sous-traitant ». Tout simplement parce qu’une start-up est consciente aujourd’hui qu’elle est susceptible de détenir l’innovation de nature à bouleverser le modèle d’affaires d’un « géant » si elle parvient à franchir les portes et à convaincre. Les Rencontres Business & Industrie entrouvrent précisément ces voies d’accès…

 

Retrouvez le FILM de cette 4ème édition

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.