Le dispositif de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’agence de développement économique risingSUD propose aux TPE-PME industrielles un diagnostic de compétitivité et un accompagnement à la mise en œuvre de projets 4.0 pour moderniser leur outil de production et repartir de l’avant efficacement.

TEAM Henri-Fabre est d’ailleurs l’opérateur technique dans le consortium piloté par Industries Méditerranée. L’association a en charge l’appairage entre les entreprises du parcours et les consultants.

Le site créé pour candidater s’intitule www.parcours-sud-industrie.com. Il mérite un détour pour se projeter dans l’avenir ! Plus de 70 entreprises l’ont déjà fait depuis fin 2019. Initié par la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur et risingSUD qui l’ont présenté le 7 mai 2020 dans un webinar, « Parcours Sud Industrie 4.0 » intéresse en effet les entreprises industrielles indépendantes de 4 à 250 salariés et de moins de 50 millions d’euros de chiffre d’affaires (ou 43 millions d’euros de total de bilan) localisées sur le territoire régional et désireuses d’impulser ou conduire un projet dans les domaines suivants : les objets connectés et l’internet industriel, les technologies de production avancées, les nouvelles approches de l’homme au travail, les usines et lignes connectées, les relations clients-fournisseurs intégrées, les modèles d’économie circulaire ou de fonctionnalité…

Même si la période reste remplie de l’incertitude du lendemain pour oser des transformations radicales, rien n’empêche d’y réfléchir et d’en explorer les potentialités afin de maximiser ses chances de profiter d’un redémarrage de ses marchés.

Mature ou pas pour le futur ?

Une fois son « passeport industrie » enregistré sur la plateforme internet pour exposer l’idée ou le projet, puis son éligibilité validée dans les jours qui suivent, « Parcours Sud Industrie 4.0 » débute par un diagnostic complet avec des consultants et/ou experts dédiés. Durant cinq à douze jours, ces derniers aident le dirigeant et son encadrement à établir un diagnostic de « maturité pour l’industrie du futur » puis une feuille de route autour des « briques de transformation » les plus porteuses de retombées potentielles pour l’entreprise.

De là, découlent les actions prioritaires et les modalités d’accompagnement dans le cadre de PSI 4.0 pour réussir à passer des intentions à la réalité. L’opération s’effectue à risque maîtrisé pour la société : grâce à la Région qui la finance et risingSUD, pilote du programme, la subvention varie de 50 000 euros à 150 000 euros avec une couverture du coût du projet de 50% à 70% (pour les entreprises établies sur l’un des 8 « Territoires d’Industrie » que l’Etat a « labellisés » en Provence-Alpes-Côte d’Azur). La subvention maximale peut abonder à plusieurs projets.

Accélérateur d’excellence

« Notre objectif est d’accompagner 500 TPE/PME d’ici à 2022. La Région affecte un budget de 3 millions d’euros pour l’année 2020 au financement des équipements de transformation/modernisation » explique Hélène Bonnoit, chargée de mission PSI au Conseil régional. La somme s’ajoute au coût de l’accompagnement, supporté aussi par la Région.

Aux yeux de Joachim Queyras, responsable du pôle « Projets Structurants » de risingSUD, ce dispositif doit aider les TPE-PME à combler leur retard et carences dans l’intégration d’équipements et technologies d’industrie du futur (robotisation, fabrication additive, digitalisation…). « Avec les Opérations d’Intérêt Régional, des plateformes comme TEAM Henri-Fabre, PIICTO, System Factory, notre territoire s’est engagé dans une dynamique forte de promotion de filières industrielles d’excellence. L’enjeu de ces mutations est encore plus sensible dans la situation actuelle ». Des partenaires tels qu’Industries Méditerranée, l’ARIA (agroalimentaire), le CETIM… s’emploient à relayer ce message.

Nathalie Jardinier, chef de projet Industrie de risingSUD, assure que le dirigeant n’a pas à s’inquiéter d’une exigence d’implication « chronophage ». « Notre objectif est bien de l’aider à combiner une ambition stratégique et des solutions opérationnelles d’industrie du futur. L’accompagnement s’adapte vraiment à l’entreprise ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.