En s’associant à BT2i, TEAM Henri-Fabre propose une solution éprouvée de veille technologique mondiale qui ne se résume pas à compiler de l’information mais en extrait l’essence la plus pertinente pour innover et performer. Indispensable pour sortir de la crise…

Marc Henri MENARD, fondateur de BT2I

La collaboration est inédite, mais pleine de promesses pour les grands comptes comme les PME. En avril, TEAM Henri-Fabre et BT2i ont noué un partenariat pour développer un service de veille et d’intelligence économique et technologique à forte valeur ajoutée par son double aspect méthodologique et multi-filières. Implantée à Rueil-Malmaison, BT2i, « Business & Technology Intelligence for Innovation » a été créée en 2015 par Marc-Henri Ménard afin d’accompagner des entreprises industrielles et de services et des laboratoires académiques, de toutes tailles, dans la définition et la mise en œuvre de leur stratégie d’innovation. Le cabinet s’appuie sur un réseau de 70 experts en Europe et dans le monde dans des domaines divers dont les matériaux et procédés innovants, secteur de prédilection de TEAM Henri-Fabre. Il assure notamment la veille à travers une déclinaison dédiée de ses programmes TWatch qu’elle a récemment ouverts au captage, stockage et usages du CO2 et aux plastiques plus verts. TEAM Henri-Fabre commercialise l’offre auprès de son écosystème en vue d’inciter acteurs de l’industrie et de la recherche à se doter d’une solution mutualisée mais très personnalisable.

Intérêts multiples

« TWatch repose sur de l’intelligence humaine, pas uniquement sur des outils logiciels, explique Marc-Henri Ménard. Une veille classique se fait rémunérer pour collecter des informations de tous ordres. Notre approche est d’en éliminer 90% pour fournir au client uniquement celles qu’il doit absolument connaître et maîtriser. Nos experts sont ces filtres ».

Les consultants de BT2i sont intervenus pour des centaines de sociétés et laboratoires en France et en Europe, de tous secteurs (aéronautique, énergies, agroalimentaire, santé-cosmétique, automobile, chimie, sidérurgie…). Même si les veilles partagées peuvent bénéficier à des sociétés concurrentes, la confidentialité reste garantie pour ne pas dévoiler des thématiques de recherche ou d’innovation privilégiées par les unes ou les autres.

« Nous recueillons l’ensemble des desiderata et déterminons le périmètre de veille approprié. Une entreprise peut ainsi avoir des réponses utiles pour son activité à des questions qu’elle n’avait pas posées, mais sans savoir qui en est à l’origine en générant des effets de fertilisation croisée étonnants » souligne Marc-Henri Ménard, convaincu que la collaboration avec TEAM Henri-Fabre peut générer un nouvel effet de levier pour la croissance de son entreprise.

Franck Bocquet
TEAM Henri-Fabre

« Nos deux entités sont vraiment dans une démarche de fertilisation croisée, rebondit Franck Bocquet, directeur opérationnel de TEAM Henri-Fabre. TEAM Henri-Fabre associe des donneurs d’ordres de filières différentes. S’ils savent où ils veulent aller, ils ont besoin d’outils et de dispositifs pour y parvenir, de trouver des solutions et d’en identifier les fournisseurs… TEAM HF et BT2i les aident à les détecter et les recenser. S’ils cherchent de nouvelles opportunités ou de nouvelles solutions, nous pouvons les accompagner plus efficacement avec BT2i vers la recherche d’informations poussées sur des technologies porteuses ou l’idéation. Les PME peuvent, pour leur part, y trouver un double intérêt pour leurs projets R&D : accéder à une veille qui leur permet de comprendre comment leur monde avance mais contribuer aussi avec leurs propres experts à l’enrichir dans le respect des règles d’éthique et de non-concurrence ».

Outil d’accélération

Si la mutualisation des investissements individuels finance l’instauration et la diffusion du service, les conditions tarifaires d’accès à TWatch sont adaptées à la taille des différents clients. Dans la période critique actuelle où redémarrer au plus vite est un impératif, détenir l’information qui permet d’accélérer devient un élément-clé. « Une veille déjà filtrée, c’est l’assurance d’y consacrer un minimum de temps pour se concentrer sur ses projets » insiste Marc-Henri Ménard. « La crise impactant les budgets, les entreprises investiront peut-être moins, mais mieux. Une veille instruite, augmentée d’une dimension stratégique, optimise la préparation et la conduite de l’innovation. Elle peut changer la donne » résume Franck Bocquet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.