Airbus Développement est une structure, qui a été créée en 1996 avec pour mission d’accompagner des entreprises innovantes. Elle compte cinq délégués régionaux détachés par le groupe dans les territoires où Airbus dispose de ses principales installations de production : Ile de France, Pays de Loire-Bretagne, Nouvelle Aquitaine, Occitanie et Provence-Alpes-Côte d’Azur. À qui s’adresse ces fonds ? Sous quelles conditions ? Entretien avec le délégué régional Airbus Développement en Provence-Alpes-Côte d’Azur. 

 Quelle est la vocation d’Airbus Développement en région et en France ?

Bernard Bourelly : Notre mission est de contribuer au développement et à la revitalisation économique des régions dans lesquelles le groupe est implanté. Nous avons ainsi accompagné en France 1 250 entreprises dans les secteurs industriels qui ont permis la création ou la préservation de 18 000 emplois grâce à plus de 20 M€ de financements accordés. Parmi elles, 140 anciens salariés d’Airbus en ont notamment bénéficié pour créer leur propre entreprise. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, nous avons soutenu 14 start-up en 2018, ce qui représente 235 emplois pour 402 K€ de prêts attribués. Notre objectif est de passer à 20.

En quoi consiste votre appui ?

B.B. : Notre aide est conditionnée à l’innovation et à l’ambition de l’entreprise de créer des emplois dans un horizon de trois ans. Du nombre d’emplois envisagés découle le montant du prêt, qui peut aller jusqu’à 50 K€ maximum, accordé à taux préférentiel, sans garantie, ni participation au capital, et remboursable sur trois ans. Notre apport fait donc office de levier à l’engagement d’autres financeurs. Le prêt peut monter jusqu’à 100 K€ pour des solutions innovantes plus ciblées sur notre cœur de métier.

Les entreprises sélectionnées bénéficient par ailleurs d’un accompagnement opérationnel d’Airbus, de mise en relation avec son réseau de fournisseurs, équipementiers et sous-traitants pour que le cas échéant, elles affinent leur stratégie, leur business plan, leur plan financier, leurs orientations marchés… L’implication d’Airbus Développement à leurs côtés est un gage de crédibilité. C’est un atout en période d’amorçage, quand vous n’avez encore aucun chiffre d’affaires et pas de client qui puisse rassurer les investisseurs.

Airbus Développement et TEAM Henri Fabre ont signé le 18 juin une convention de partenariat d’une durée d’un an lors du Salon du Bourget pour soutenir durant un an l’innovation industrielle en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Que va-t-elle apporter concrètement ?

B.B : Airbus Développement travaille en relation étroite avec des acteurs comme l’Institut régional des chefs d’entreprise (IRCE), la CCI Marseille Provence, Total Développement Régional… Le partenariat avec TEAM Henri Fabre se fonde sur des engagements mutuels qui visent à maximiser les chances de réussite des entreprises qui seront impliquées. THF nous présentera des sociétés porteuses de solutions innovantes dans l’industrie du futur ou l’aéronautique et susceptibles d’être éligibles à nos critères d’aides. Notre volonté commune est d’accompagner cinq entreprises par an, la convention étant signée pour un an mais renouvelable tacitement. Nous nous engageons pour notre part à promouvoir TEAM Henri Fabre et à mettre à disposition des sociétés sélectionnés l’ensemble de notre outils de financements et nos expertises, avec pour objectif commun, de contribuer au dynamisme économique du territoire.

 

Un prolongement concret de l’engagement d’Airbus

Défendant une vision d’entreprise « étendue » dès son implication dans le projet Henri Fabre en 2011, Airbus Helicopters a toujours affirmé vouloir contribuer directement à la montée en compétences des sociétés régionales, dont dépend la qualité de son réseau de prestataires. Par cette convention, Airbus Développement trouve ainsi un prolongement avec des outils de développement (expertise et financements) concrets. L’aide, sous forme de subventions ou de prêts à un taux de 2 % sur trois ans, concerne des entreprises en phase d’amorçage ou de développement. Pour la seule année 2018, près de 3 M€ d’aides ont été attribuées à 135 entreprises qui ont permis le maintien ou la création de 1 600 à 1 800 emplois. Le 11 juillet, à Toulouse, lors du « Airbus Development Day », Michel Sesques, le président d’Airbus Développement, indiquait vouloir atteindre le cap des 200 sociétés aidées à l’horizon 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.