Imaginée et née au CIPEN à Arles*, la formation VirtuArles a ouvert une session à Marignane afin de proposer à des jeunes et des adultes d’acquérir les compétences transverses informatiques et artistiques nécessitées par la digitalisation des entreprises.

 

La session a débuté avec 12 personnes le 1er octobre 2018. Elle se prolongera jusqu’à mi-mars et s’achèvera par un stage en entreprise de 300 heures. VirtuArles se veut une formation opérationnelle aux applications numériques inédite par sa transversalité afin de faciliter l’insertion professionnelle et de répondre aux attentes de donneurs d’ordre ou TPE/PME, lesquelles relaient chroniquement leurs difficultés de recrutement, à fortiori sur les technologies impliquant 3D, réalité virtuelle ou augmentée…

« VirtuArles répond à une problématique « métier » territoriale », explique Silvère Bastien qui a élaboré le programme au sein du Cluster d’Innovation Pédagogique et Numérique (CIPEN) à Arles, après son arrivée en 2016. « L’idée de base était d’ouvrir la formation à un public plus large que les étudiants en cursus bac + 5 à l’école MOPA à Arles, spécialisée dans l’image numérique. Nous poursuivions aussi une visée plus sociale, en ciblant des personnes issues de quartiers prioritaires de la ville, des demandeurs d’emploi, attirés par des métiers innovants », pose-t-il, lui-même « pur produit » de MoPA (ex Supinfocom Arles), dont il est sorti diplômé en 2004.

« Aucune formation de ce type n’existait en France, sauf en auto-formation et sous réserve de maîtriser l’anglais. Le programme combine l’acquisition de compétences techniques, en développement informatique et logiciels 3DSMax notamment, et artistiques, indispensables en imagerie 3D. Il comprend aussi un module d’anglais technique ».

Un tiers des stagiaires qui ont suivi la session d’Arles de mars à août 2018 ont déjà décroché un contrat de travail. Compte tenu des besoins détectés sur les thématiques portées par TEAM Henri-Fabre, Virtu’Arles se décline désormais à Marignane, sur le Technocentre.

Prêts à l’emploi

« L’intérêt est de pouvoir former des personnes autonomes directement au contact des projets conduits sur le site, poursuit Silvère Bastien. Les stagiaires se confrontent aux cahiers des charges de clients, à des problématiques techniques, à des délais à respecter… Ils sont vraiment dans l’appréhension de méthodes de production industrielle. Dès leur sortie, ils seront aptes à travailler concrètement sur du développement de solutions. » 

Sur le Technocentre, une collaboration a été nouée avec la start-up, 3DMedlab, experte en fabrication additive pour l’industrie et le médical. « Nous allons travailler aussi avec Takoma qui a recruté un étudiant de la 1ère promotion en CDI« .

Distingué par un prix EDF Pulse cette année, le CIPEN co-développe avec EDF Hydraulique une application « multi-apprenant » et « multi-scénario » de formation en « simulation 3D temps réel » d’agents et techniciens pour la maintenance de centrales hydrauliques. La réalité virtuelle permet d’acquérir les bonnes pratiques, de gérer son stress, de bien réagir à des incidents simulés. La solution accumule aussi des données sur les postures, les délais de réactivité, les accidents virtuels pour améliorer en continu la performance de l’apprenant.

« VirtuArles est ouvert à tous, sans pré-requis pour participer à la sélection. Á Marignane, le plus jeune a 20 ans, le plus âgé 58. A la sortie, le titre RNCP de « Technicien concepteur d’applications 3D Temps réel » équivaut à un Bac + 2, et l’obtention de deux certifications, la Brightlanguage A1/A2 en Anglais et la Unity Certified Developer sur le logiciel Unity3D ».

« Nous souhaitons multiplier les contacts avec les entreprises qui ont identifié ce besoin de compétences transverses pour leur activité et veulent la maîtriser en interne. C’est le cas pour certains membres de TEAM Henri-Fabre. Les stagiaires pourront ainsi voir qu’ils sont attendus et que les débouchés professionnels existent ». Le financement est assuré par Pôle emploi, le GIP-FCIP, GRETA. Une 3e session est envisagée à Marseille, accessible aussi aux Varois.

 

*La formation a bénéficié du concours de la Direccte PACA, de Pôle Emploi d’Arles, d’AGEFOS PME, de l’ACCM, de la Maison de l’Emploi du Pays d’Arles et de la Mission Locale du Delta. Lsession à Marignane a été rendu possible grâce à un partenariat avec Pôle Emploi de Marignane, GIP – FCIP, GRETA, laVille de Marignane et TEAM Henri-Fabre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.